Skip to main content
BlogAperçu de l'informatique en nuagePME : L'amour, c'est ne jamais dire qu'on est enfermé

PME : L'amour, c'est ne jamais dire qu'on est coincé

L'amour, c'est ne jamais dire que l'on est bloqué

L'industrie technologique regorge d'experts intelligents, éloquents et à l'opinion bien arrêtée. Ben Kepes est l'un d'entre eux. Son récent article sur le coût et la complexité des applications basées sur le cloud pour les petites entreprises a touché une corde sensible. C'est une douleur que nous entendons de plus en plus souvent à mesure que les organisations dont l'activité principale n'est pas la technologie passent au "nuage".

Ben est un passionné de technologie, un partisan de longue date de l'informatique dématérialisée et un convaincu que la technologie permet aux petites et moyennes entreprises d'évoluer rapidement et de rivaliser avec les grandes sociétés. Cela dit, il a également un gros problème avec les fournisseurs de technologie "qui nous ont vendu l'idée que ces outils en nuage allaient, comme par magie, résoudre tous nos problèmes".

J'imagine Ben en train de marteler la chaire alors qu'il insiste sur ce point dans son billet : "L'évolution rapide ne doit pas signifier que les petites entreprises doivent continuer à investir dans un nouvel outil toutes les cinq minutes, ni qu'elles doivent soudainement devenir des ingénieurs en informatique, ni que leurs dépenses mensuelles en logiciels augmentent de façon exponentielle". 

Prêchez !

Cela devrait être plus simple, un mantra que nous avons intégré dans notre philosophie d'entreprise depuis que nous avons créé cette société en 2003. Notre raison d'être est de démocratiser le cloud computing, de le rendre simple, abordable et accessible à tous. Aujourd'hui, 17 ans plus tard, nous restons fidèles à cet engagement, qui se traduit par ces principes fondamentaux sur la façon dont nous pensons que le cloud doit fonctionner pour les gens :

  1. Pas de dépendance à l'égard d'un fournisseur. L'infrastructure Linode ne repose pas sur des protocoles propriétaires. Vous êtes donc libre de déplacer vos applications d'un nuage à l'autre sans avoir à modifier vos outils et vos processus. Dans un secteur où l'enfermement dans de grands nuages propriétaires a un impact réel sur le budget et le contrôle, il ne suffit pas de dire que l'on est ouvert. Il faut être réellement ouvert.
  2. Une API et un ensemble d'outils complets. Notre API prend tout en charge, de la création de Linodes à l'ouverture de tickets d'assistance. Et vous pouvez utiliser les outils que vous voulez utiliser, comme Terraform, pour faire le travail.
  3. Priorité aux développeurs et à la communauté. Contrairement à d'autres fournisseurs de cloud, nous prenons en charge toutes les distributions open source et ne proposons pas de forks propriétaires. Nous développons également en open source : Notre Manager, CLIet la documentation de l'API sont tous sur Github et en open source, et nous travaillons avec la communauté pour améliorer notre logiciel.

Comme l'a récemment souligné Jamin Ball, de Redpoint Ventures, selon Morgan Stanley, seulement 25 % des charges de travail sont actuellement exécutées dans le nuage. À l'instar de la croissance de l'internet, l'informatique dématérialisée n'en est qu'à ses débuts. Les grandes entreprises dotées de ressources financières, technologiques et humaines ont été à l'origine de l'innovation et du succès que nous connaissons aujourd'hui. Les petites entreprises joueront un rôle important dans les 75 % à venir. Mais cela ne sera possible que si les outils et l'infrastructure dont elles ont besoin sont à leur portée.


Commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *.